Le Siecle Des Intellectuels Book PDF, EPUB Download & Read Online Free

Le siècle des intellectuels

Le siècle des intellectuels

Author: Michel Winock
Publisher: Le Seuil
ISBN: 2021342387
Pages: 672
Year: 2016-09-26T00:00:00+02:00
Cette histoire chronologique des intellectuels est moins une histoire des personnes, des idées et des œuvres – mais c'est aussi tout cela – le récit de leurs affrontements, de leurs amitiés ou des leurs haines. C'est un livre d'action décrivant les empoignades non pas de vieux sages rassis, embaumés par nos manuels, mais de jeunes gens fougueux qui se traient de " Tartuffe moisi " et font le coup de poing. A travers les années Barrès, les années Gide, les années Sartre, on renoue avec la réalité – et la symbolique- des événements, on redécouvre la chair de ces hommes – grands acteurs ou personnages secondaires – qui ont tenté, par leurs idées, d'agir sur le siècle. Perdant leur couleur sépia, ils se rencontrent, déjeuner ensemble, se fâchent ; ils sont grippés, amoureux, vachards. Ils créent des revues, les sabordent, s'engueulent. Lucides ou partisans, qu'ils influent ou non sur les événements, à tort ou à raison, ils s'engagent, quitte à se renier ou à être désavoués. Au-delà de leur vivante figure, défile l'histoire du siècle depuis l'affaire Dreyfus, qui vit l'émergence du terme d'intellectuel, à la mort de Sartre et d'Aron qui a paru sonner le glas pour les intellectuels. Encore que Michel Winock en doute...
Deux intellectuels dans le siècle, Sartre et Aron

Deux intellectuels dans le siècle, Sartre et Aron

Author: Jean-François Sirinelli
Publisher: Fayard
ISBN: 2213652457
Pages: 396
Year: 2014-04-01
Les deux philosophes, nés l'un et l'autre en 1905, furent d'abord d'inséparable " petits camarades " à l'Ecole normale supérieure entre 1924 et 1928. Le jeune Sartre, futur grand théoricien du devoir d'engagement, était alors totalement apolitique. Raymond Aron, déjà attentif à la vie politique, penchait pour sa part vers le socialisme et le pacifisme. Du séjour qu'ils firent l'un et l'autre en Allemagne, ils tirèrent des enseignements différents, mais c'est la guerre qui les conduira vers des évolutions radicalement divergentes. Aron passe à Londres, où il écrit dans la revue La France libre. S'il ne fait pas la Résistance brillante présentée par certains de ses zélateurs, Sartre subit le choc de la captivité et de la défaite, et a l'expérience de l'engagement à travers quelques actions de résistance intellectuelle. C'est lui qui formulera en 1945, dans le premier numéro de sa revue Les Temps modernes (auxquels Aron collabore quelque temps), la théorie du devoir d'engagement de l'intellectuel. L'influence de ses idées sera alors énorme. La presse de l'époque fera vite l'amalgame entre l' " existentialisme " et l'effervescence qui règne à Saint-Germain-des-Prés; les tirages de ses livres sont élevés, ses pièces ont un succès considérable. Très vite, la guerre froide partage le monde en deux et l'intelligentsia française en ressent les retombées. Sartre, d'abord violemment attaqué par le Parti communiste, s'en rapproche jusqu'à devenir, entre 1952 et 1956, un " compagnon de route ". Or ce sont précisément les intellectuels communistes et les " compagnons " que Raymond Aron dénonce à la même époque dans l'un de ses essais les plus célèbres, L'Opium des intellectuels, et au fil de sa réflexion sur le phénomène totalitaire. Sartre et Aron resteront frères ennemis tout au long des années 1960, symboles et porte-parole des deux versants antagoniques du milieu intellectuel, aussi bien sur les guerres coloniales finissantes et le conflit vietnamien qu'au moment de la crise de mai 1968: le premier soutient le mouvement, tandis que le second devient, aux yeux de l'extrême gauche, le symbole de l'Université " bourgeoise " et du libéralisme politique honni. Mais c'est précisément ce statut de penseur libéral qui, sur le tard, conférera à Raymond Aron notoriété et influence. A partir de la seconde partie des années 1970, le milieu intellectuel français connaît en effet une profonde crise idéologique: les modèles et les maîtres à penser de l'extrême gauche se trouvent dévalués, et le marxisme voit ses positions s'éroder rapidement. Sartre, mort en 1980, sera au cours des années suivantes souvent attaqué à titre posthume: lui qui incarna la position longtemps dominante de la gauche intellectuelle deviendra, d'une certaine façon, le responsable et le symbole des erreurs et des errances présumées de cette gauche. Dans le même temps, Raymond Aron, jusqu'à sa mort en 1983 et même après, se verra largement reconnu par ses concitoyens et porté par la vague du libéralisme. Professeur à l'université de Lille-III, Jean-François Sirinelli a publié chez Fayard Génération intellectuelle, Khâgneux et normaliens dans l'entre-deux-guerres (1988), Intellectuels et passions françaises (1990). Il a dirigé l'Histoire des droites en France (Gallimard, 1992) et le Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle (PUF, 1995).
Intellectuals and Politics in Post-War France

Intellectuals and Politics in Post-War France

Author: D. Drake
Publisher: Springer
ISBN: 0230509630
Pages: 254
Year: 2001-11-11
What did French intellectuals have to say about Gaullism, the Cold War colonialism, the women's movement, and the events of May '68? David Drake examines the political commitment of intellectuals in France from Sartre and Camus to Bernard-Henri Lévy and Bourdieu. In this accessible study, he explores why there was a radical reassessment of the intellectual's role in the mid 1970s-80s and how a new generation engaged with Islam, racism, the Balkan Wars and the strikes of 1995.
The Developing of the Radical Rights in France

The Developing of the Radical Rights in France

Author: Edward Arnold
Publisher: Springer
ISBN: 0333981154
Pages: 288
Year: 2000-05-23
This book traces the origins and evolution of extreme-right wing thought in France from the end of the nineteenth century to the present day. It establishes the presence of an ideological tradition or organicist, exclusive nationalism initiated at the end of the nineteenth century, which adapts itself to the post-First World War and re-emerges forcibly during the Occupation. Elements of this same tradition are present in the modern discourse of the extreme right in post-war France. This helps the student of modern French politics to see movements like the Front National in their historical perspective.
"Esprit". Des intellectuels dans la cité (1930-1950)

"Esprit". Des intellectuels dans la cité (1930-1950)

Author: Michel Winock
Publisher: Le Seuil
ISBN: 2021245713
Pages: 505
Year: 2015-04-25T00:00:00+02:00
Une revue des années 1930, un mouvement vivant, une amitié internationale. Un projet de révolution personnaliste. Une aventure d'intellectuels confrontés aux grands drames d'un siècle de fer : la montée du fascisme, le front populaire, la guerre d'Espagne, la crise de Munich, la Seconde Guerre mondiale, Vichy, la Résistance, l'illusion lyrique de la Libération, le stalinisme, la guerre froide, la décolonisation...
Les Intellectuels en Europe au XIXe siècle. Essai d'histoire comparée

Les Intellectuels en Europe au XIXe siècle. Essai d'histoire comparée

Author: Christophe Charle
Publisher: Le Seuil
ISBN: 2021164772
Pages: 370
Year: 2014-03-25T00:00:00+01:00
Pour la première fois en français, cet ouvrage offre une histoire comparée des intellectuels européens au XIXe siècle, période capitale pour l'émergence de l'identité et de la fonction de ce groupe. Pour en rendre compte, Christophe Charle tente une approche globale combinant les apports de l'histoire sociale, de l'histoire culturelle et de l'histoire politique. Si, dans tous les pays, une constante apparaît tout au long du siècle, celle de la lutte pour l'autonomie et la liberté, ses modalités et ses résultats ne peuvent être compris sans replacer les intellectuels des diverses parties de l'Europe dans les configurations spécifiques de chaque société et de chaque culture.L'approche comparée permet de formuler des hypothèses explicatives nouvelles sur les spécificités des intellectuels de chaque canton de l'Europe, mais aussi de mettre en valeur des cycles et des rythmes communs, des influences réciproques et des transferts entre traditions nationales.L'histoire des luttes, des persécutions, des censures, l'antagonisme entre l'universalisme et le nationalisme, et le combat entre les Lumières et les intolérances, entre les pouvoirs et l'opinion, entre les avant-gardes et les intellectuels établis, forment la trame du XIXe siècle intellectuel européen.
The Burden of Responsibility

The Burden of Responsibility

Author: Tony Judt
Publisher: University of Chicago Press
ISBN: 0226414191
Pages: 204
Year: 2007-02-01
Using the lives of the three outstanding French intellectuals of the twentieth century, renowned historian Tony Judt offers a unique look at how intellectuals can ignore political pressures and demonstrate a heroic commitment to personal integrity and moral responsibility unfettered by the difficult political exigencies of their time. Through the prism of the lives of Leon Blum, Albert Camus, and Raymond Aron, Judt examines pivotal issues in the history of contemporary French society—antisemitism and the dilemma of Jewish identity, political and moral idealism in public life, the Marxist moment in French thought, the traumas of decolonization, the disaffection of the intelligentsia, and the insidious quarrels rending Right and Left. Judt focuses particularly on Blum's leadership of the Popular Front and his stern defiance of the Vichy governments, on Camus's part in the Resistance and Algerian War, and on Aron's cultural commentary and opposition to the facile acceptance by many French intellectuals of communism's utopian promise. Severely maligned by powerful critics and rivals, each of these exemplary figures stood fast in their principles and eventually won some measure of personal and public redemption. Judt constructs a compelling portrait of modern French intellectual life and politics. He challenges the conventional account of the role of intellectuals precisely because they mattered in France, because they could shape public opinion and influence policy. In Blum, Camus, and Aron, Judt finds three very different men who did not simply play the role, but evinced a courage and a responsibility in public life that far outshone their contemporaries. "An eloquent and instructive study of intellectual courage in the face of what the author persuasively describes as intellectual irresponsibility."—Richard Bernstein, New York Times
Flaubert

Flaubert

Author: Michel Winock
Publisher: Harvard University Press
ISBN: 0674737954
Pages: 549
Year: 2016-10-17
Michel Winock situates Flaubert in France’s century of great democratic transition. Wary of the masses, Flaubert rejected universal suffrage, but above all he hated the vulgar, ignorant bourgeoisie, a class that embodied every vice of the democratic age. His loathing became a fixation—and a source of literary inspiration.
Intellectuals in the Middle Ages

Intellectuals in the Middle Ages

Author: Jacques Le Goff
Publisher: Wiley-Blackwell
ISBN: 0631185194
Pages: 224
Year: 1993-04-15
In this pioneering work Jacques Le Goff examines both the creation of the medieval universities in the great cities of the European High Middle Ages, and the linked origins of the intellectuals - the first Europeans since the Classic Age to owe their livelihoods to their teaching and accumulation of knowledge. The author's argument is that the intellectuals, Abelard most typically, were a new category of person (neither monk nor knight) with a new method (scholastic dialectic) and a new objective (knowledge for its own sake). For the first time in Spain, France, England and Germany the luxury of thinking and learning ceased to be the limited preserve of the higher echelons of the Church and the Court. The effect, the author shows, was to bring about an irreversible shift in European culture. This intellectual history of medieval Europe (translated from the revised French edition of 1984) will be widely welcomed by students and scholars of the Middle Ages throughout the English-speaking world.
Les intellectuels et l'engagement : deux revues au pied du mur

Les intellectuels et l'engagement : deux revues au pied du mur

Author:
Publisher: Editions Le Manuscrit
ISBN: 2748117298
Pages:
Year:

Raymond Aron et l'Europe

Raymond Aron et l'Europe

Author: Olivier de Lapparent
Publisher: Peter Lang
ISBN: 3034304161
Pages: 167
Year: 2010
L'engagement europ�en de Raymond Aron est m�connu. Au mieux, on entrevoit qu'il rejette dos � dos Monnet et De Gaulle, preuve de son euroscepticisme suppos�. Au pire, on le consid�re comme le chantre d'un atlantisme forcen� o� l'Europe est assujettie aux Etats-Unis. La question ne se r�gle pas aussi facilement. Il s'agit d'�tudier l'itin�raire europ�en d'Aron tout au long de ses actions de militant et de ses �crits, d�s ses premiers articles au d�but des ann�es trente jusqu'� ses derniers �ditoriaux en octobre 1983. Comment a-t-il pens� l'Europe � travers ses livres, articles, cours et conf�rences ? Quel Europ�en se bat pour quelle forme d'Europe ? Croit-il en une identit� europ�enne sp�cifique ? En abordant des th�mes r�currents dans les travaux d'Aron, comme le devoir de responsabilit� de l'intellectuel, la question du d�terminisme historique, la d�nonciation de l'id�ologie et de ses dangers, la lutte contre le totalitarisme, l'analyse des relations internationales et la probl�matique de l'hypoth�tique crise ou d�cadence de la civilisation occidentale, ce livre a pour ambition d'�clairer par un prisme original - l'Europe - la figure d'un des plus grands intellectuels fran�ais du XXe si�cle.
The End of the French Intellectual

The End of the French Intellectual

Author: Shlomo Sand
Publisher: Verso Books
ISBN: 1786635089
Pages: 304
Year: 2018-04-10
Preface: the intellectual as object / a 'Selfie'? -- Introduction: the city and the pen -- Intellectuals in the torment of the century -- The Dreyfus affairs: human rights or author's rights? -- From Voltaire to Bourdieu: who are the 'true intellectuals'? -- Marx and his descendants: symbolic capital or political capital? -- The discreet charm of fascism: flirtation or love story? -- Twilight of the idols: the critical intellectual domesticated? -- Islamophobia and the intellectuals' 'rhinoceritis' -- From Houellebecq to Charlie Hebdo: submission or humour? -- From Finkielkraut to Zemmour: decadence or xenophobia?
Comprendre le XXe siècle français

Comprendre le XXe siècle français

Author: Jean-François Sirinelli
Publisher: Fayard
ISBN: 2213652465
Pages: 528
Year: 2005-09-07
Le parcours d'un historien a son métabolisme propre, qu'il n'est négligeable ni pour l'intéressé ni pour la discipline concernée de reconstituer quand le déroulement d'une trajectoire est déjà suffisamment large pour se prêter à une mise en perspective historiographique dont la comparaison avec d'autres peut être utile et que, parallèlement, le temps qui reste s'est progressivement substitué au temps qui passe et incite à de tels regards personnels dans le rétroviseur, regards dictés non par la possible mélancolie mais par la nécessité de faire le point pour maintenir ou infléchir le cap. Un itinéraire intellectuel n'est non seulement jamais un cap fixé dès le départ, mais, de surcroît, son tracé obéit à des logiques complexes où le hasard le dispute parfois à la nécessité et où les bifur-cations, bien souvent, ne sont pas programmées. C'est l'un des objets de ce livre que d'examiner comment un historien souhaitant, au fil du dernier quart du xxe siècle, réfléchir sur ce siècle tout entier, loin de se contenter de suivre le sillon initial, a dû procéder tout à la fois par élargissement et par glissement. Elargissement chronologique depuis les premiers travaux consacrés à l'entre-deux-guerres et glissement épistémologique, avec le constat, bientôt pleinement assumé, que le croisement des approches culturelle et politique était une piste essentielle pour comprendre et penser le xxe siècle français. J.-F. S.
Intellectuels et passions françaises

Intellectuels et passions françaises

Author: Jean-François Sirinelli
Publisher: Fayard
ISBN: 2213652449
Pages: 372
Year: 2014-04-01
L'autorité morale acquise par le talent et le savoir autorise-t-elle l'intellectuel, seul ou en groupe, à exercer une direction de conscience sur la société? Au siècle dernier, la question eût paru incongrue, tant le pouvoir sur les esprits reposait surtout sur la naissance et la fortune. Mais qu'en 1898 un romancier à succès comme Emile Zola ait pu, par son célèbre J'Accuse...!, contraindre les corps constitués à revenir sur une sentence inique, voilà qui est révélateur d'un climat nouveau. Depuis _ même s'il s'essouffle un peu en raison de la prééminence prise par la notoriété sur la pensée _, le phénomène des pétitions et des manifestes d'intellectuels a rythmé la plupart des temps forts de nos débats nationaux. Bien des grands esprits de notre temps _ romanciers, universitaires, scientifiques, artistes, grands journalistes _ ont un jour ou l'autre apposé leur nom au bas d'un texte militant, et leurs interventions jalonnent le siècle: affaire Dreyfus, guerres d'Ethiopie et d'Espagne, montée du fascisme, polémiques à la Libération, guerre froide, décolonisation et, plus tard, Vietnam, Mai 68, alternance de 1981... A l'intersection du culturel et du politique, l'étude de tels textes, jamais entreprise jusqu'à présent de façon systématique, se révèle pour l'historien d'une grande richesse. Outre qu'elle lui permet d'observer la constitution des réseaux, des amitiés, des alliances, des ruptures en milieu intellectuel, elle lui offre aussi un précieux poste d'observation sur la vision du monde que se sont faite les générations successives de clercs (par exemple la réception du marxisme et du communisme) et sur les engagements politiques qui en découlèrent. Elle l'invite à mesurer l'influence des lettrés et artistes sur le public (celui-ci les écoute-il?) et, réciproquement, à s'interroger sur la capacité des clercs à se saisir des courants et des passions qui parcourent la société. On l'aura compris, ce livre ambitionne d'être une manière autre d'éclairer l'histoire du XXe siècle français. Jean-François Sirinelli, né en 1949, est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Lille-III. Ses recherches portent sur l'histoire politique et socioculturelle de la France au XXe siècle, ainsi qu'en témoigne son livre très remarqué Génération intellectuelle. Khâgneux et normaliens dans l'entre-deux-guerres (Fayard, 1988). C'est dans le même esprit qu'il a contribué à Notre siècle de René Rémond (Fayard, 1988), a publié en collaboration Les Intellectuels en France, de l'affaire Dreyfus à nos jours (1986) et participé à Pour une histoire politique (1988).